Formation art-thérapie spirituelle | 3 et 6 mois

Initiation intensive aux techniques picturales, d'éveil et d'accompagnement de l'art-thérapie


professionnel

  • Apprendre à créer et peindre en toute liberté
  • Acquérir des outils pratiques pour éveiller et soigner son artiste-guérisseur
  • Développer le sens pratique et spirituel de l'accompagnement individuel et collectif
  • Animer des ateliers d'art-thérapie spécialisés dans cet outil puissant... et bien plus encore !
  • Formation art-thérapie sur 6 mois
  • Session de 6 modules insécables
  • Un weekend / mois sur 6 mois + de 80 heures


    Un mois entre chaque module permet d'intégrer l'intensité de l'enseignement. Un grand nombre d'exercices pratiques sont demandées à réaliser chez soi. Ce qui implique une certaine disponibilité ou organisation de son emploi du temps.


    Niveau :
    Débutant, amateur et professionnel
  • Formation art-thérapie sur 3 mois
  • Session de 3 modules insécables
  • 5 jours / mois sur 3 mois + de 80 heures


    Initiation très dense qui réduit le temps d'assimilation. Ce qui exige d'avoir déjà effectué ou entamé un travail intérieur et artistique qui permette d'aller plus loin pour acquérir ou affiner les outils indispensables à son propre accompagnement, et partant, celui d'autrui.


    Niveau :
    Amateur et professionnel
    Deux formules pour un même enseignement accéléré, intensif et complet

    L'art-thérapie n'est pas l'apanage d'une élite diplômée d'état,
    mais une voie de guérison accessible à qui se sent appelé.

    Et cet appel répond souvent à la transcendance de sa propre histoire...

  • À qui s'adresse la formation?
  • • Aux personnes qui disposent d’un temps restreint pour se perfectionner ou se former à l’art-thérapie.
    • Aux personnes qui ont un certain capital d’expérience dans la vie personnelle ou professionnelle, c'est-à-dire "du vécu", comme il est commun de le dire, et souhaitent s'initier en profondeur aux techniques de peinture du et à son approche pédgogique et thérapeutique.
    • Aux personnes qui n’ont pas spécifiquement envie de travailler avec ceux dont la déficience mentale exige des compétences psychiâtriques spécifiques, se sentant plutôt appelées par la relation d'aide, persuadées à juste escient, que leur expérience de vie ne nécessite pas une validation étatique, exigente en diplômes, mais simplement une formation à même d'apporter des outils professionnels d'accompagnement.

  • Ne consacrez pas des années à étudier des matières en psychopathologie ou autres matières qui vous seront inutiles demain !
    Venez à l'essentiel !
  • La formation cible les personnes qui croient à la force curative de l'art en général, appréhendé en tant que support d’éveil aux potentialités créatrices de toute personne en demande d'accompagnement.
  • • L’art-thérapie enseignée dans les écoles en France, propose un cursus sur plusieurs années, qui peut être considéré par les personnes qui ne disposent pas d’un temps de formation suffisant, ni le niveau d’étude requis, comme long et difficile d’accès. Ce qui peut écarter des personnes porteuses pourtant des prédispositions requises pour l’accompagnement et la transmission de la créativité à des fins thérapeutiques.
  • • En effet, l’approche méthodologique des formations universitaires, s’appuie aussi bien sur la physiologie, la neurophysiologie, la psychologie, la psychopathologie, la pharmacologie etc... Toutes ces connaissances, aussi intéressantes soient-elles, n’apportent pas la dimension humaine et la qualité de présence requises pour l’accompagnement authentique, celui du cœur. La qualité humaine ne s’apprend pas à l’école, elle se développe dans l’amour, là où celui-ci se trouve.
  • • Quant à la spécialisation artistique, elle est généralement dispensée par des art-thérapeutes qui ont appris à développer une pratique artistique, certes, mais qui ne sont pas des artistes dans l’âme. L’artiste dans l’âme porte l'énergie créatrice en lui et la transmet avec le cœur et les "tripes", afin d’éveiller l’être créateur chez la personne.
  • • Dans les formations proposées à l’atelier, un grand nombre de matières ayant trait notamment à la psychopathologie et propres aux écoles longues durées qui s’inspirent de l’enseignement psychothérapeutique classique, ne sont pas abordées, ou très brièvement, car estimées non essentielles à l’acquisition des outils techniques de base.
  • • Seul l’aspect créatif, pédagogique et éveillant, est abordé de façon suffisamment approfondie lors des formations, pour donner au stagiaire le moyen de se lancer, s’il possède des prédispositions à cela, ou l’envie d’aller plus loin.
  • Prédisposition à suivre la formation proposée par l'atelier :
    • ① Être en mesure intellectuelle de suivre les cours
    • ② Avoir une sensibilité certaine à l’expression créatrice
    • ③ Avoir le sens de l’accompagnement
    • ④ Être dans une démarche spirituelle de travail sur soi
    • ⑤ Avoir une capacité d’écoute, d’empathie et d’authentique veillance
    • ⑥ Aimer transmettre, enseigner et animer un groupe
    • ⑦ Être sûr que le choix réponde à un appel du cœur.
    objet art
    TARIF de la formation
    Formule sur 6 mois 150€ ttc / le module du weekend. Matériel compris (chassis entoilés, plusieurs plaques cartonnées, peinture acrylique, pinceaux, crayons, pastels, feuilles de dessin, etc...)

    Modalité de paiement

    • La réservation de ta place devient effective dès que tu me verses un acompte de 300€, équivalent à deux modules d'avance. Cette somme est remboursable intégralement 45 jours avant la date de début de la formation, sans avoir à te justifier. Au delà de cette date le chèque est encaissé et ne pourra faire l'objet d'aucune réclamation. Le restant (150€ X 4) pourra être réglé intégralement ou encaissé mensuellement en quatre chèques de 150€.
  • puce Formule sur 3 mois 390€ ttc / le module de 5 jours. Matériel compris (chassis entoilés, plusieurs plaques cartonnées, peinture acrylique, pinceaux, crayons, pastels, feuilles de dessin, etc...)
  • Modalité de paiement

    • La réservation de ta place devient effective dès que tu me verses un acompte de 390€, équivalent à un module d'avance. Cette somme est remboursable intégralement 45 jours avant la date en question, sans avoir à te justifier. Au delà de cette date le chèque est encaissé et ne pourra faire l'objet d'aucune réclamation. Le restant (390€ X2) pourra être réglé intégralement ou encaissé mensuellement en deux chèques de 390€.

  • Inscription
  • • Un entretien téléphonique est nécessaire avant toute inscription. Ceci pour s’assurer de part et d’autre que le choix de cette formation est juste et répond à un besoin réfléchi. Suite à l’entretien, un contrat ou une convention pourra être établi pour contractualiser les relations entre l’atelier et le -ou la- stagiaire. Ce document permet de définir clairement les conditions et règles dans lesquelles la prestation doit se dérouler. Il devra être complété d’une fiche d’inscription et du versement d’un acompte, pour conclure l’engagement définitif.
  • • Un règlement intérieur est affiché à l’atelier. Il peut être consulté avant toute inscription. N’hésitez pas à le demander.
  • • Le programme complet avec les horaires des cours, est disponible sur le site et peut-être remis à la personne avant tout engagement.
  • téléphone atelier RAYTH06 25 79 40 69 / 09 84 48 49 17 C'est OK pour moi, nous avons parlé au téléphone et je suis motivé(e) à venir.
  • Qu’est-ce que l’art-thérapie spirituelle ou d’éveil ?

    Origine de l’art-thérapie

    formation humaniste
  • • Le pouvoir thérapeutique de l’art remonte sans doute à l’origine de l’acte créatif, c'est-à-dire l’art rupestre. Certes, l’art-thérapie n’existait pas telle que nous la connaissons aujourd’hui. Pourtant, il y avait un pouvoir accordé naturellement à l’acte créatif. Un pouvoir inscrit dans des rituels qui montrent que l’art servait déjà de support de médiation entre l’être humain et les forces occultes de la vie. Sa pratique en tant que médium thérapeutique, n’a pas attendu une reconnaissance et faire école, pour permettre à l’être humain d’accueillir librement les pouvoirs de l’art en tant que force d’expression cathartique.
  • • La peinture primitive et les rituels qui lui sont associés dans certaines tribus, en témoignent.
  • • Les aborigènes d’Australie, les indiens navajos, comme la plupart des adeptes du l’art dit sacré (hindous, bouddhistes…), font de l’art un support de guérison à la fois complexe et ritualisé, loin de tout ce qu’enseignent les écoles et universités occidentales.
  • • La France n’a accueilli que tardivement la dimension curative de l’art, lui apportant frileusement une reconnaissance, déclenchée en partie par l'artiste Jean Dubuffet, qui a largement contribué au milieu du siècle à montrer au public les productions de personnes internées en hôpital psychiatrique, qu’il nomme l’art brut…
  • • Depuis, la guérison par l’art fait son chemin. Elle est sortie hors des murs qui la confinaient aux seuls handicapés mentaux et artistes en marge, pour finalement arriver aujourd’hui à accéder à vous et moi, en tant qu’outil de médiation, à même de libérer la créativité à des fins librement thérapeutiques.
  • • L’art-thérapie permet d’accompagner la personne en souffrance psychique, vers un mieux-être émotionnel et existentiel. Existentiel parce que l’acte créatif conscientisé relie la personne à une force de vie qui la dépasse, et à laquelle elle se sait connectée en permanence.
  • À propos de l’art-thérapie
  • apprentissage humaniste
  • • L’art-thérapie en général, est une méthode d’approche des troubles mentaux et du mal-être qui utilise la création artistique comme vecteur thérapeutique. L’art, en tant qu’expression artistique, est l’axe commun à tous les ateliers et écoles d’art-thérapie : peinture, modelage, collage, théâtre, musique, danse…
  • • Les écoles d’art-thérapie se distinguent et divergent par les approches et techniques thérapeutiques auxquelles elles se réfèrent. Psychanalytiques ? Cognitivo-comportementales ? Systémiques ? Humanistes ? Autres ?
  • • La plupart d'entre-elles tendent à stigmatiser les méthodes qui font appel à d’autres approches de la souffrance humaine que la psychothérapie conventionnelle, motivées sans doute par un légitime besoin de reconnaissance de l’État. Certaines d’entre elles, vont jusqu’à traiter les techniques novatrices de fantaisistes, et les relèguent hâtivement au rang de dérive sectaire. Ce qui est désolant. Cette attitude empreinte de préjugés, va à l’encontre même de la dynamique d’évolution de la société, dès lors où la vie mentale et physique d’autres personnes n’est pas mise en danger, et que de surcroît, le public y accorde un intérêt certain.
  • • Le recours à des idées novatrices est une nécessité du progrès, et certes, il faut du temps pour les intégrer…
  • • Ainsi, est-il nécessaire d’apporter une juste considération à l’égard d’une frange importante de la population, sensible précisément à d’autres techniques d’approche thérapeutiques, préférant frapper à la porte de l’art-thérapeute qui travaille avec son cœur plutôt qu’à celle qui affiche diplômes et médailles. C’est le principe même de la liberté.
  • • Nous avons certainement un grand intérêt à accueillir la liberté du citoyen de choisir une approche de la guérison qui réponde à sa sensibilité et ses convictions profondes.
  • • La guérison de l’être psychologique en souffrance, et les multiples techniques d’approche pour l’accompagner, ne sont pas et ne peuvent pas toujours être rationnelles. Une personne chaleureuse et empathique naturellement n’est pas moins compétente qu’une personne diplômée en psychopathologie. La guérison psychique passe souvent par une réelle présence à la souffrance d’autrui.
  • Spécificité de l’approche

  • L’art-thérapie spirituelle ou d’éveil vise le développement et la valorisation des potentialités créatrices de la personne, en tant que force thérapeutique à même d’éveiller et de nourrir l’être créateur qui loge en chacun d’entre nous.
  • • Elle apporte une dimension verticale et sécurisante et renvoie à la vision de beauté qui suscite le sentiment de transcendance, appelé ici verticalité.
  • logo art-therapie offre un cadre sécurisant de par sa structure basique qui se présente comme un filet de protection face au vertige suscité par l’acte créatif
  • Réalisation de stagiaireapprentissage thérapeutique Voir d'autres tableaux de stagiairestableaux stagiaires
  • • La structure rassurante de l'outil, composée d’un cercle et d’un carré, se présente comme un canevas qui invite la personne à libérer et à canaliser sa créativité, lui apportant des repères sécurisants qui la contiennent. Il centre et canalise l’attention de la personne tout en la contenant. La notion d’éveil que l’atelier apporte est principalement véhiculé par le mandala créatif.
  • La notion d'éveil est importante car elle tend à inscrire l’acte créatif dans un processus qui consiste à accompagner la personne à la lumière d'un idéal qui fait partie intégrante de notre nature humaine. Certes, le plaisir de créer et de se sentir créateur est thérapeutique, mais il risque d’avoir l’effet d’un simple antalgique s’il ne s’inscrit pas dans le processus créatif, considérée ici comme la voie universelle de l’accomplissement de soi.
  • Qu’y a-t-il de plus beau et de plus rassurant, que l’accueil de sa réalité existentielle comme étant simplement inscrite dans le processus cosmologique de la création, dont le mystère nous dépasse complètement, mais nous ouvre largement les portes de l’imaginaire ?
  • Mission de l'art-thérapie d'éveil
  • • Elle se donne pour mission d’éveiller authentiquement la personne à son être créateur, c'est-à-dire l’artiste qui loge au plus profond de soi et considère que la souffrance psychique est d’ordre relationnel. Relation à soi et à autrui et au mystère existentiel, générateur d’angoisse. Angoisse qui résulte souvent de la difficulté à accueillir sa propre énergie créatrice et à se positionner en toute liberté. Cela amène inévitablement la personne à se victimiser et désigner l’autre comme responsable.
  • • Une personne souffrante désigne toujours l’autre comme responsable de ses maux. Qu’il le soit ou non, la personne qui s’assume pleinement sait voir, reconnaître et prendre clairement sa part de responsabilité, sachant faire appel à sa créativité en cas de difficulté réelle.
  • • La créativité renforce la confiance en soi et allège le corps et l’esprit de ses peurs.Elle propose toujours de multiples issues de secours, et invite à la responsabilité. Seule l’entière responsabilité libère de la dépendance mentale, physique et émotionnelle.
  • • Notre artiste intérieur porte une audace qui exhorte la personne à prendre sa vie en main de façon créative, libre et responsable. Voilà pourquoi elle l’invite à contacter, révéler, éveiller en pleine conscience l’artiste délaissé qui languit en elle, et qui, du reste, loge en chacun d’entre nous.
  • école professsionnelle
  • • Le processus de guérison se met en place lorsque la personne accepte de voir de la beauté dans son expression picturale, que cette expression soit sombre ou lumineuse.
  • • Voir la beauté dans sa propre création, c’est voir la beauté en soi.
  • Ouvrir l’accès à la thérapie par l'art
  • L’approche est ici, relativement simplifiée, en tout cas dénuée de modules psychopathologiques. La formation est axée spécifiquement autour de l’éveil créatif, dans une approche beaucoup plus humaniste que thérapeutique. Voilà pourquoi elle est de courte durée.
  • • Les formations en école "traditionnelle", sont souvent longues et coûteuse, proposant un très large éventail de matières artistiques et thérapeutiques, afin de permettre à l’étudiant de faire plus tard un choix adapté à sa sensibilité. Oui, encore faut-il disposer de suffisamment de temps et de volonté.
  • • Les personnes qui ont un capital d’expérience dans leur vie personnelle ou professionnelle, c'est-à-dire qui ont "du vécu", comme il est commun de le dire, et souhaitent simplement se sensibiliser aux techniques de peinture de l'outil, et/ou développer un sens thérapeutique qui fait uniquement appel au "cœur", ceux-là n’ont pas forcément envie de consacrer trois ans ou plus à étudier des matières qui leur seront inutiles demain.
  • centre spécialisé
  • • Idem pour ceux qui n’ont pas envie de travailler avec des personnes dont la déficience mentale exige une présence toute particulière. Ou qui n’ont tout simplement pas le niveau scolaire requis. Ce n’est pas toujours le niveau scolaire qui forme, mais l’expérience humaine et artistique.
  • Approche méthodologique
  • L’art-thérapie enseignée dans les écoles en France, propose un cursus sur plusieurs années,qui peut être considéré par les personnes qui ne disposent pas d’un temps de formation suffisant, ni le niveau d’étude requis, comme long et difficile d’accès. Ce qui peut écarter des personnes porteuses pourtant des prédispositions requises pour l’accompagnement et la transmission de la créativité à des fins thérapeutiques.
  • • En effet, leur approche méthodologique est de longue durée et s’appuie aussi bien sur la physiologie, la neurophysiologie, la psychologie, la psychopathologie, la pharmacologie etc... Toutes ces connaissances, aussi intéressantes soient-elles, n’apportent pas la dimension humaine et la qualité de présence requises pour l’accompagnement authentique, celui du cœur. La qualité humaine ne s’apprend pas à l’école, elle se développe dans l’amour, là où celui-ci se trouve.
  • • Quant à la spécialisation artistique, elle est généralement dispensée par des art-thérapeutes qui ont appris à développer une pratique artistique, certes, mais qui ne sont pas des artistes dans l’âme. L’artiste dans l’âme porte l'énergie créatrice en lui et la transmet avec le cœur et les "tripes", afin d’éveiller l’être créateur chez la personne.
  • • Dans les formations proposées à l’atelier, un grand nombre de matières ayant trait notamment à la psychopathologie et propres aux écoles longues durées qui s’inspirent de l’enseignement psychothérapeutique classique, ne sont pas abordées, ou très brièvement, car estimées non essentielle dans l’acquisition des outils techniques de base.
  • • Seul l’aspect créatif, pédagogique et éveillant, est abordé de façon suffisamment approfondie lors des formations, pour donner au stagiaire le moyen de se lancer, s’il possède des prédispositions à cela, ou l’envie d’aller plus loin.
  • préparatoire
  • Qui n’a pas entendu parler d’art-thérapie et de créativité ?
  • L’intérêt croissant que leur accordent les médias, livres, revues, internet, salons de bien-être et boutiques spécialisées, montre à quel point le niveau de conscience du public a formidablement évolué.
  • L’être humain veut s’humaniser davantage, se dégager des résidus hérités du règne animal qui le rendent manipulateur, tyrannique, agressif, méprisant et orgueilleux. Il cherche l’authenticité, la pleine conscience. Il veut incarner les vertus qu’il porte en lui, libérer sa créativité et se donner les moyens d’œuvrer pour son harmonie.
  • L’art-thérapie s’inscrit dans la catégorie des outils fondamentaux qui peuvent accompagner un grand nombre de personnes vers la paix et l’évolution intérieures. Elle se fait progressivement une place dans la société en tant qu’outil complémentaire et/ou alternatif d’apaisement de la souffrance intérieure. Elle répond à une demande réelle et croissante de la population.
  • • Que ce soit dans le théâtre, la danse la musique ou la peinture, le modelage, etc.., chacun sait aujourd’hui qu’il n’est pas tenu d’être professionnel pour s’autoriser à chanter, danser ou peindre. Que cela fait du bien de s’exprimer en toute liberté par un canal de l’art.
  • • Les ateliers classiques d’apprentissage, qu’ils soient académiques ou pratiquent l’expression libre, ne répondent pas toujours aux besoins des personnes qui souhaitent être initiées autrement à la créativité. Qui veulent intégrer dans l’acte créatif une dimension plus profonde que celle d’un apprentissage standardisé de l’art. Qui veulent une dimension plus verticale, où le pouvoir curatif de l’art est mis en lumière. Car si le pouvoir thérapeutique de l’art est propre à l’art, cette dimension thérapeutique n’est pas vraiment reconnu ni transmise par un grand nombre d’artistes et d’enseignants.
  • • Pourtant, l’éveil authentique par l’art est réclamé. Et la pratique de l’art-thérapie dans une démarche d’éveil, gagnerait à être valorisée davantage.
  • • Si les vertus de l’art-thérapie commencent à peine à être reconnues, celle-ci continue à subir la stigmatisation d’une administration qui la méconnait parce que considérée comme non conventionnelle.
  • thérapie humaniste
  • La résolution A4-0075/97 du parlement européen, considère "qu'une partie de la population des États membres de l'UE a recours à certaines médecines et thérapeutiques non conventionnelles et qu'il serait en conséquence irréaliste d'ignorer cet état de fait, considérant par ailleurs l'opinion répandue, y compris chez certains médecins, selon laquelle différentes méthodes de traitement voire différentes approches de la santé et de la maladie ne s'excluent pas mutuellement mais peuvent au contraire être utilisées de manière complémentaire."
  • • L’art-thérapie se range encore dans ce qu’il est commun d’appeler les thérapies douces ou médecines complémentaires et alternatives (MCA) auxquelles ont pourtant recours plus de 40% de la population française, selon l’ordre des médecins (source : journal Le Monde 31/08/2016).
  • • La prise impressionnante d’antidépresseurs et d’anxiolytiques de personnes devenues stressées, anxieuses ou déprimées, à cause d’un environnement qui leur est devenu hostile, nous renvoie à notre vulnérabilité et à la nécessité d’avoir recours à des procédés moins aliénants.
  • • Nous ne sommes pas des robots programmables, dociles, exploitables à souhait, mais bien évidemment des êtres vivants, sensibles, qui avons besoin de temps de liberté et de récréation, comme les enfants. Besoin de nous reconnaître en tant qu’être créateur, de nous distraire et prendre soin de notre créativité et joie de vivre.
  • Les enfants sont naturellement joyeux et créatifs lorsqu’ils se trouvent dans un environnement paisible. Ils ne le sont pas pour les autres, mais pour eux-mêmes, pour leur propre plaisir de sauter, chanter, danser, crier, dessiner, peindre et raconter des histoires à leurs amis et leurs jouets.
  • • Prendre soin de sa santé physique, c’est bien, notre corps est certainement un temple, nous sommes d’accord, mais il importe fondamentalement de prendre soin de la vie intérieure de ce temple, et d’y mettre tout son cœur, toute sa créativité.
  • • Avoir une maison, des biens matériels et une profession rémunératrice ne suffit pas à faire de nous des gens heureux. Le bonheur est lié à l’accueil des saisons de la vie, dans toute la beauté de leur réalité créatrice....
  • titre

    objet d'art

  • On reste en contact !
  • × ferme ici cette fenêtre
    Prochaine formation
    Art-thérapie sur 3 mois
    Lundi 30 sept au vendredi 4 oct 2019
    Lundi 04 au vendredi 8 nov 2019
    Lundi 2 au vendredi 6 déc 2019
    Places restantes : puce
    puce